Appelez-nous: 03 82 33 31 31

Les news de Agir Immo

Habitat : les solutions des Français pour sauver la planète

Vendredi 22 Mai 2015

Alors que les Français placent le réchauffement climatique en tête de leurs préoccupations environnementales, l’Ademe leur a demandé quelles sont les solutions à adopter en matière d’énergie.

Comment sortir de la crise environnementale actuelle ? C’est ce que l’Ademe vient de demander aux Français. Résultat ? 85 % des habitants de l’Hexagone estiment que la préservation de la planète passe par le changement drastique de nos modes de vie. Alors que la 21e conférence sur le climat se tiendra à Paris dans quelques mois, seuls 19 % de nos compatriotes misent sur la réglementation étatique au niveau mondiale pour maintenir le réchauffement climatique à seulement 2° supplémentaires.

© Tenesol

Réchauffement climatique et action individuelle

Si une minorité (12 %) s’avère résignée et considère que le réchauffement climatique est une cause perdue et une autre frange (11 %) de sondés place sa confiance dans les éventuelles solutions qu’offrira le progrès technique, 57 % des Français plébiscitent la modification des gestes quotidiens pour lutter contre le réchauffement climatique qu’ils estiment être le problème écologique numéro 1. Paradoxalement le jugement positif de ces actions individuelles est en recul : plus de la moitié des sondés estiment qu’elles sont inefficaces et que les niveaux acceptables de températures ne seront pas atteints à la fin du XXIe siècle.

Alors, concrètement, pour tenter de maîtriser le réchauffement climatique et pour ne pas céder à la tentation du fatalisme, quels changements les Français sont-ils prêts à faire en matière d’habitat et d’économie d’énergie ?

Nouveaux comportements

Eteindre les lumières, opter pour des ampoules à économie d’énergie, baisser le chauffage sont d’ores et déjà des comportements adoptés par la majorité des Français. Ainsi la diminution du chauffage ou son arrêt en cas d’absence et dans les pièces inoccupées sont observés par 74 % des habitants. 77 % des sondés sont tout à fait favorables aux compteurs électriques capables d’analyser les consommations, ce qui leur permettrait de mieux gérer leurs dépenses énergétiques.

A noter : le changement de comportement des Français n’est pas seulement destiné à réduire la pression environnementale. 52 % des personnes interrogées estiment que la part de leur budget consacrée au volet énergétique est trop importante. Au total ils sont 79 % à vouloir réduire leur consommation d’énergie.

Les énergies renouvelables trop chères

Mais dès qu’il s’agit de passer à la réalisation de travaux d’économie d’énergie et d’investir dans des équipements produisant de l’énergie renouvelable, les Français deviennent tout de suite plus réticents. L’environnement passe au second plan. Le solaire photovoltaïque est jugé trop onéreux, de même que le solaire thermique. Le bois est également estimé peu compétitif. Principale raison : le coût des équipements et de leur installation est trop élevé. Même si les installations sont considérées comme fiables et leur rendement satisfaisant, cela ne suffit pas à déclencher l’acte d’achat. Si les prix baissaient, 51 % des sondés seraient prêts à investir. Ce qui leur permettrait de ne pas emprunter. En effet les ménages ne souhaitent pas souscrire de crédits, et cela d’autant plus qu’ils ne sont pas toujours convaincus du retour sur investissement.

Economies et écologie

Pourtant, les consommateurs et les défenseurs de la planète devraient y réfléchir à deux fois car au final 91 % des ménages ayant réalisé des travaux considèrent que ceux-ci les ont aidés à réduire leurs dépenses énergétiques.

Par ailleurs, il faudrait également rappeler que les pouvoirs publiques ont mis en place des aides pour faciliter la transition énergétique. Un effort d’information vers le grand public serait sans doute également salutaire puisque seuls 15 % des Français savent que la crise climatique est due aux trop grandes quantités de CO2 émises dans l’atmosphère…

La lettre Ademe & Vous – Stratégie & études N° 44 qui présente l’intégralité de l’enquête est consultable sur le site de l’Ademe.

Publié par © pap.fr – 22 mai 2015

admin

Sid Ouadah

Votre super agent chez Agir Immo.

Les commentaires sont fermés