Appelez-nous: 03 82 33 31 31

Les news de Agir Immo

Immobilier : louer son logement pendant ses vacances, petit mode d’emploi

PUBLIÉ LE 10/06/2015 – MIS À JOUR LE 10/06/2015 À 12:08

PAR JULIETTE MOREL

Louer son logement le temps d’un week-end ou des vacances devient une pratique courante grâce aux sites Internet dédiés. Dans le Nord – Pas-de-Calais aussi, avec ses 13 millions de touristes en 2013, les réseaux d’hébergeurs se développent. C’est simple, pratique, à condition d’être réglo.

photo pibVDNPQR

Louer son appart’ ou sa maison pendant que l’on part en vacances ? Une chambre que l’on n’utilise pas ? La pratique n’est pas nouvelle mais à voir le succès des sites dédiés – du type Airbnb, le plus fréquenté – , elle est de plus en plus prisée.

La motivation est souvent financière. Mais pas seulement : on rencontre du monde, on ne laisse pas son habitation vide trop longtemps… Pour jouir de ces avantages tout en évitant les mauvaises surprises, encore faut-il respecter la loi. Mettre en location tout ou partie de son habitation peut se faire en quelques clics… sous réserve de réelles précautions.

Un droit mais des règles. Louer sa résidence principale est un droit, officialisé par la loi Alur en mars 2014. Mais pour être dans la légalité, il faut respecter certaines règles : contrat de location, taxe de séjour, fiscalisation… Les loueurs ne jouent pas toujours le jeu : il n’est pas rare que certains soient condamnés. Par exemple, il est interdit de sous-louer son appartement sans en avertir son bailleur, interdit aussi de ne pas déclarer aux impôts les revenus issus de la location.

Bien choisir sa plate-forme. Le site Leboncoin n’est pas idéal pour les locations touristiques car le système implique de poster une annonce à chaque fois que le logement est libre, ce qui est plutôt fastidieux. Mieux vaut passer par une plate-forme dédiée qui met en relation des voyageurs avec des personnes qui louent leur résidence principale ou secondaire. Comme Homelidays, Abritel… mais surtout Airbnb, de loin la plus utilisée : la publication d’annonces y est gratuite mais à chaque réservation confirmée par l’hôte, la plate-forme retient un petit pourcentage du montant de la réservation.

Honnêteté et courtoisie. Au-delà de la loi, il est dans votre intérêt, en tant qu’hôte « hébergeur », de respecter des règles de « bonne conduite ». Le secret d’une location réussie, c’est l’honnêteté et la courtoisie des deux parties ! Les plates-formes de location vous guident et vous donnent une multitude de conseils, comme ne pas accepter plus de voyageurs que le logement ne peut en contenir, se rendre disponible ou s’arranger avec une tierce personne, de confiance, pour accueillir les locataires et leur remettre les clés, laisser au locataire un logement propre et aux normes, correspondant à la description donnée dans l’annonce… Mentir ou exagérer les qualités de votre logement ne vous apportera que des ennuis. Un logement « proche du métro » n’est pas à 20 minutes à pied de la première station ! Les plates-formes se réservent le droit de vous rayer du site.

L’esprit de communauté. Les sites fonctionnent sur le principe de « communauté » : les voyageurs sont invités à laisser des commentaires sous votre annonce pour donner leur avis sur leur séjour chez vous. Ces commentaires seront votre vitrine pour vos prochains clients, vous avez donc tout intérêt à ce qu’ils soient bons !

admin

Sid Ouadah

Votre super agent chez Agir Immo.

Les commentaires sont fermés